Comment aborder une femme ?

Un couple sur la plage - Pour an arriver là, ils se sont d'abord rencontrés

C’est une vaste question que tout homme se pose à un moment ou un autre de son existence lorsqu’il croise une fille attirante : “comment l’aborder ?”. Longtemps, j’ai fait partie de la catégorie de ceux qui restent bloqués à regarder la fille sans oser l’approcher pour lui dire quelque chose, et les rares occasion où j’ai pu briser la glace je le faisais d’une très mauvaise façon. Mais Dieu merci, aujourd’hui j’ai trouvé comment faire et mon succès avec les femmes a largement dépassé les espérance du jeune homme que j’ai été. Alors comment fait-on ?

SAVOIR SE LANCER

Pour aborder une femme, il faut savoir se lancer !

J’ai envie de dire que le fait de se lancer est l’étape la plus difficile car elle demande de la volonté pour affronter ses peurs (peur de l’inconnu, peur de l’échec).

Une bonne façon d’apprendre à se lancer c’est d’appliquer la règle des 3 secondes.

La règle des 3 secondes consiste à simplement à aller aborder la fille moins de 3 secondes après l’avoir remarqué. L’avantage de cette règle c’est qu’elle vous force à avoir une rapidité de décision qui vous empêche de visualiser le danger éventuel (échec…) et vous permet de rentrer dans l’action sans être perturbé ou dissuadé par vos émotions et pensées négatives.

Cette règle est très utile pour apprendre à surmonter sa peur de l’inconnu, autrement apprendre à dépasser ce que l’on appelle plus communément la “zone de confort”. Votre zone de confort, c’est tout ce que vous avez l’habitude de faire et avec lequel vous vous sentez à l’aise.

Cependant, soyez prudents car la spontanéité de cette technique empêche parfois de voir le réel danger. Si vous aborder en lui disant à la fille qu’elle est jolie sans avoir vu son copain de 2 mètres 10 super jaloux à côté, vous risquez d’avoir de sacrés problèmes !

Pour appliquer cette technique je vous conseil d’avoir deux prétextes par défaut qui permettront de créer l’interaction. Ainsi vous éviterez deux pièges :

1) Renoncer à appliquer la règle des 3 secondes, car vous n’avez rien à dire.

2) Y aller spontanément sans rien avoir à dire et passer pour un mec bizarre.

Je vous conseille de retenir chacun des deux prétextes que je vous donnerai plus bas.

SAVOIR PASSER A L’ACTION

Aborder les femmes, c'est passer à l'action pour séduireA présent que vous savez comment vous lancer, voici quelques principes pour bien aborder : l’intruder, la contrainte de temps, le prétexte de l’interaction.

Déjà et avant tout chose, la première chose qui doit sortir de votre bouche est un intruder.

. Premier élément : l’intruder. Il s’agit d’’une petite exclamation visant à attirer l’attention de la demoiselle et entrer en interaction avec elle. Cela peut être « Salut », « Bonjour », « Coucou »…

Ca vous paraît sans doute logique et c’est normal puisque qu’on en utilise instinctivement tous les jours. La difficulté vient de choisir le plus efficace selon le contexte de votre approche. En effet, on va davantage utiliser un « Bonjour/Bonsoir » sur une femme d’une trentaine d’années habillée classe et un « Coucou » sur un petit groupe de jeunes étudiantes qui ont l’air sympathiques. Si vous réfléchissez un peu vous vous apercevez que c’est ce qui va en parti définir l’énergie de l’interaction (Froide, chaleureuse…).

. Un second élément tout aussi important, c’est la contrainte de temps.

Sachez que peu importe la manière dont vous vous introduisez, elles garderont des résistances à vous admettre car les gens sont toujours trop pressés ou occupés dans notre société.

La contrainte de temps permet de faire croire que vous n’allez rester qu’une très brève période, et ainsi contourne leur résistance.

Exemples de contrainte de temps :

– “Très rapidement”

– “Juste une seconde”

– “Très vite, je dois rejoindre un ami…”

ATTENTION : Ne formulez pas votre contrainte sous une forme négative, car l’inconscient ne comprend pas la négation. Dire “je ne vais pas rester longtemps” peut leur donner la soudaine impression que vous allez rester longtemps et produire l’effet inverse de celui que vous recherchez.

. Le dernier élément important, c’est de trouver le bon prétexte de l’interaction.

Il y a deux principaux prétextes a l’interaction :

– Se servir d’une question comme prétexte. Par exemple : « Dois-je dire à mon amie que son copain la trompe ? »…

Avantage : Peu de risque de rejet.

Inconvénient : Risque de ne plus savoir quoi dire ou quoi faire après.

Se servir de l’intérêt qu’on lui porte comme prétexte à l’interaction « Je te trouve mignonne… »

Avantage : Rapide, va direct à l’essentiel.

Inconvénient : Risque de rejet assez fort, on a tendance à aller dans la facilité et de prendre un numéro qui sera peu solide.

Avec ces conseils, vous avez désormais les armes pour aborder une femme. Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.