Psychologie évolutionniste : Les gènes, meilleurs amis de la séduction

L’homme et la femme sont tous deux esclaves de leurs instincts de reproduction, mais…

Psychologie évolutionniste - La différence entre hommes et femmes

L’évolution, la biologie et les gênes influencent le comportement des femmes, et dans une mesure beaucoup plus grande que nous ne pouvons l’imaginer.

La nature leur a donner un grand instinct de reproduction. Cependant, personne ne réalise à quel point cet instinct nous conditionne et influence nos comportement et nos choix (autant que l’instinct de faim ou de soif).

Nous pensons que nous choisissons qui nous aimons et avec qui nous couchons mais en réalité nous avons bien moins le choix que ce que nous le pensons.

Notre besoin sexuel est présent pour assurer la prolifération et l’expansion de notre espèce, et pour cela il utilise une récompense très difficile à refuser : le plaisir.

L’évolution fait de nous des esclaves de nos instincts. Cependant, l’instinct reproductif influence d’une façon très différente les comportements de l’homme et de la femme, que se soit en phase de séduction ou en relation longue.

L’homme diffuse ses gènes, la femme essaye de capter les meilleurs

Le but de l’instinct primitif est d’aider à la diffusion de nos gênes. Quand nous choisissons telle ou telle partenaire, c’est en fait cet instinct qui nous contrôle. Ces instincts sont profondément ancrés dans notre cerveau et nous influencent inconsciemment.

Complication : Ni l’évolution, ni la biologie ne savent ce qu’est la démocratie. L’homme et la femme ont des fonction instinctives différentes, c’est le point de nombreux problèmes.

L’homme a pour fonction de transmettre ses gênes. Ils peut se permettre de ne pas sélectionner car son instinct est simplement d’assurer une diffusion maximale de ses gênes. Ainsi, s’il fait une erreur il peut se permettre de la corriger rapidement en mettant enceinte une autre femme dans un délai très court. Il le peut car il lui est techniquement possible, d’en mettre une autre enceinte le même jour. Il a donc la possibilité « ne pas faire trop attention » à la qualité des gênes de la femme avec qui il a un rapport sexuel.

La femme, quant à elle, doit être plus efficace et sélectionner les meilleurs gênes. Elle ne peut pas se permettre de faire d’erreur dans le choix du partenaire, à cause de la perte de temps nécessaire à la grossesse et de la protection de l’enfant. Son instinct la pousse donc à faire très attention au choix de son partenaire car une fois enceinte elle ne peut plus reproduire le processus si facilement.

La nature et les instincts ne connaissent pas la contraception ou l’avortement

Au niveau instinctif, le rôle de la femme est d’être le juge de l’homme pour choisir le meilleur d’entre eux pour l’enceinter.

Du point de vu évolutionniste, l’Homme et la Femme ont ainsi des buts différents :

L’homme a pour but de distribuer ses gênes à un maximum de belles femmes.

Les femmes doivent garder uniquement le meilleur homme pendant un temps suffisamment long pour qu’il puisse la mettre enceinte, lui donner un ou plusieurs enfants, et les protéger après la naissance de l’enfant.

La société actuelle dans laquelle la femme n’a plus besoin de la protection de l’homme n’a pas effacé son instinct primitif. Celui-ci évolue très lentement (contrairement à la civilisation).

La psychologie évolutionniste au service de la séduction

Connaître ces instincts féminins et savoir s’en servir et une façon efficace pour qu’elle ne puisse pas vous résister. C’est pour cela qu’il est intéressant en séduction de s’intéresser à la génétique et à l’évolution.

A retenir :

– Les femmes sont poussées par leur instincts à sélectionner.

– L’instinct sexuel est un instinct qu’elles ne peuvent pas contrôler.

– Connaître les critères de sélection des femmes et se présenter comme celui qui les possède et sans doute la façon la plus efficace pour la séduire.

Du point de vue féminin, le but de l’évolution est de sélectionner le meilleur mâle pour la mettre enceinte et la protéger.

Cependant, le cerveau (dans lequel se trouve le détecteur évolutionnaire des femmes) n’est pas parfait et peut-être influencé par l’extérieur.

Comme les femmes ne trouvent en général plus d’homme Alpha elle doivent s’ajuster aux hommes de leur entourage. Mais malheureusement pour elles, elles peuvent rester toute leur vie sans avoir de relation sexuelles et émotionnelles satisfaisantes. Pour résoudre ce problème elles ont créées dans leur imaginaire le « mythe du prince charmant ». Souvent elles gardent l’espoir en l’attendant. Elles peuvent même se marier et l’attendre encore.

Bien des maris peuvent ne jamais savoir pourquoi leur femme n’est pas intéressée par le sexe, alors qu’en fait c’est tout simplement leur détecteur évolutionnaire qui leur envoi le message inconscient « Il n’est pas assez bien pour moi ».

Satisfaire le détecteur évolutionnaire des femmes

Le détecteur évolutionnaire est la fonction du cerveau qui juge l’homme (tout comme on peut juger la bonne nourriture). Il peut faire des erreurs et être influencé par l’extérieur.

Par exemple, une femme peut tomber amoureuse d’un criminel ou d’un abruti car son détecteur lui a envoyé le message qu’il était confiant, sexy et donc sûrement supérieur aux autres hommes.

Le jugement de son détecteur évolutionnaire va très souvent dépendre de la façon dont vous vous présentez à elle
. Vous serez le seul à vous mettre dans une bonne ou mauvaise position (en tout cas au début). Les hommes ne remarquent jamais que ce sont eux qui ratent leur propre séduction.

Le détecteur interprète tout de façon inconsciente et instinctive. Si vous agissez comme un homme pré-sélectionné, elle se dira « il a l’air sûr de lui… Qui peut savoir combien de femmes sont déjà après lui ?»

Les femmes savent que si un homme est désiré par beaucoup de femmes c’est que ses gênes doivent être les meilleurs.

Autre illustration : Vous attendez pendant 30 minutes dehors sous la pluie pour elle : « Se mec est tellement naze qu’il est prêt à m’attendre une demi-heure sous la pluie »

Ou inversement : Elle vous attends 30 minutes sous la pluie et vous l’appelez : « Salut beauté, je suis encore chez moi. Attends moi bien sagement j’arrive. »
Elle se dira : « Quel enfoiré, il prend son temps pour me rejoindre. Ce doit être un homme supérieur aux autres. »

Les femmes sont paradoxales. Ou plutôt : Leur détecteur évolutionnaire est paradoxal ! Car dans chaque femme il existe 2 niveaux :

1. Le niveau primitif de l’évolution. (le détecteur évolutionnaire en fait partie).

2. Le niveau social. C’est celui qui a été donné par l’éducation, les parents, les professeurs.

Quand un homme est prêt à tout pour satisfaire une femme, son niveau social va lui dire : « comme il est gentil, il m’aime… », mais elle sentira une grosse frustration car son niveau primitif, lui, va interpréter cela différemment : « Si il fait tout pour se faire aimer/pardonner ça veut dire qu’il est très bas dans la hiérarchie des mâles Alpha ».

L’élément qui détermine l’intérêt sexuel de la femme, que ce soit lors d’une rencontre ou d’une relation longue, ce n’est pas son niveau social mais bien son niveau évolutionnaire.

Si vous agissez d’une mauvaise manière, son intérêt sexuel va descendre à la vitesse de la lumière. Et à l’inverse, si vous avez un comportement qui vous place sur le podium des Alphas, son intérêt sexuel va gripper très haut. Sinon elle vous considèrera comme un ami, voir pire, comme son petit chien.

Attention : La violence qu’elle soit verbale ou physique n’est pas un acte « high value », au contraire c’est interprété comme un signe de faiblesse. Le contrôle de la situation (ne pas se vexer, ne pas se mettre sur la défensive ou montrer une réaction émotionnelle de ce genre) est un signe de dominance : c’est une caractéristique de l’Alpha.

7 réflexions au sujet de « Psychologie évolutionniste : Les gènes, meilleurs amis de la séduction »

  1. Particulièrement intéressant, le changement de point de vue permet de prendre du recul vis à vis de la séduction et de l’envisager d’une manière un peu différente. J’y méditerais lorsque je serais un peu plus réveillé !

  2. C’est tout bonnement incroyable. Le fait de prendre conscience que la plupart des hommes agissent à l’encontre de leur pouvoir de séduction. La société est géniale parce qu’elle nous rend plus sociable, mais pour cela, elle réduit notre pouvoir de séduction à son plus bas niveau. Je pense donc qu’il faut créer ses propres règles

  3. Quand on lit cet article, on se dit que c’est parfaitement logique. Certes, pour ma part je n’aurais sans doute pas ( ou alors avec un sacré temps de réflexion ) réussi à trouver cette logique là, mais maintenant que l’on l’a lu, on se rend compte de la complexité et a la fois de la simplicité de cette différence entre hommes et femmes. La plupart des nouvelles générations sont éduquées à coup de « Dire que les hommes et les femmes sont différents, c’est macho, vous êtes pareils. » Or, c’est absolument faux.
    Je vous remercie tous les deux pour cet article, qui est quand même une des bases de la compréhension des deux sexes 😉

  4. Que dire à part que ce texte est écrit par un abruti qui n’a rien compris aux femmes. Si toutes ces abominations sont ironiques, en revanche c’était très drôle. Merci

  5. merci pour cette article ! depuis que je me comporte comme un connard qui n’en a rien foutre, les femmes sont plus reactivent. elle me rapelle et tout 🙂 quand je marche dans la rue je pense tres fort a : -je suis un gros connard -les femmes sont toutes moche et conne -je deteste ces grosses connes . et je me fais aborder plusieurs fois par jours ! hallucinant… quand je pense que les hommes font tout l’inverse de leurs pouvoir de seduction 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *